UN CAFÉ, CINQ QUESTIONS : ÉMILIE LÉGER
févr
23
2022
UN CAFÉ, CINQ QUESTIONS : ÉMILIE LÉGER
mozaik
seperation

Par Patrick Richard

Un café, cinq questions est un lieu de discussion où je prends le temps d’un café pour questionner un artiste de Vaudreuil-Dorion, un citoyen, une femme d’affaires ou un barbu circonspect, sur son rapport à la culture à l’aide de cinq questions pas du tout scientifiques en lien avec l’actualité, avec la vie, avec notre place dans l’univers et surtout, avec rien de tout ça. À la dernière gorgée de café, je lui demande mon prochain invité.

Aujourd’hui, à la demande de Valérie Langlais, je regarde mon café refroidir en parlant au téléphone avec l’artiste Émilie Léger.

De son propre aveu, Émilie suit un parcours artistique long et sinueux où elle prend plaisir à toucher tout plein de domaines. D’abord étudiante en création littéraire, elle se dirige en rédaction à l’université avant de replonger tête première en arts visuels. En fait, il serait bien difficile de cadrer Émilie Léger dans un seul domaine artistique puisqu’elle butine d’une fleur à l’autre en s’abreuvant à tout ce qui l’inspire. En ce moment, elle survole les limites des disciplines afin de comprendre et d’interpréter les points de jonction en apportant sa propre réflexion à ce qu’on pourrait nommer intelligemment la transdisciplinarité.  Ou plus poétiquement :  Là où les chemins de l’art se métissent. On lui pose cinq questions qui n’ont peu ou pas du tout à voir avec son art afin de saisir une parcelle de l’artiste et de la maman comblée.

De quelle œuvre êtes-vous la plus fière?
Ma pièce « Nostalgie ». Je l’ai conçue dans le cadre d’un appel à projets du Edinburg Collage Collective, en 2021. C’est l’une des premières pièces dans lesquelles j’ai utilisé des matériaux inusités. Il fallait intégrer une cassette audio, en tout ou en partie. J’ai intégré la cassette complète et j’ai déroulé le ruban pour également l’intégrer à ma composition. C’est assez symbolique d’un point de vue de ce que l’objet représente et de l’importance qu’il occupe dans l’ensemble de la pièce.

Quelle personne vous a le plus influencée dans votre vie et pourquoi?
Je ne sais pas si une personne en particulier m’a influencée (je m’intéresse à plusieurs artistes!), mais je peux dire que j’ai découvert il y a quelques années le travail de l’artiste de performance Marina Abramović en regardant un documentaire, The Artist is Present. Elle a notamment initié chez moi une multitude de réflexions sur les limites et non-limites des disciplines artistiques et sur le pouvoir émotionnel de la performance de l’artiste. J’ai ressenti de vifs sentiments en la découvrant!

En quoi l’art aide-t-il à mieux vivre?
L’art, c’est la vie! S’il n’existait pas, je l’inventerais. L’art, la création sont dans toutes les sphères de ma vie. Je pense qu’il me permet de vivre tout court!

Une citation, une chanson, un livre et un film sur une île déserte.

Citation
Sans doute une citation de Bob Ross, tiens : « Il n’y a pas d’erreurs, que de petits accidents heureux! »

Chanson
Pale September, par Fiona Apple.

Livre
Un livre d’Amélie Nothomb, n’importe lequel (ce n’est pas le choix qui manque!)

Film
Je troquerais le film par une série télé. Laissez-moi apporter les DVD de la série Six pieds sous terre (Six Feet Under)! Et si je devais absolument apporter un film, j’apporterais un vieux film d’horreur ou un film muet.

À l’image du Golden Record des sondes Voyager 1 et 2, si on vous donnait la possibilité d’ajouter un message destiné à être embarqué sur une sonde lancée dans le système solaire dans le but de se rendre dans une hypothétique civilisation extra-terrestre pour leur raconter notre histoire, que laisseriez-vous comme message?

En fait, j’enverrais plutôt aux extra-terrestres un message afin de les avertir de ne pas venir sur Terre. Je leur dirais que ce n’est pas le bon moment pour visiter et que s’ils viennent, ils devront porter un masque et se conformer à des règles sanitaires! Aussi, j’en profiterais pour m’informer à savoir s’ils ont quelques succursales de magasins de fournitures artistiques, s’ils ont du café et s’ils ont des chats. Voilà!

Au terme de cette rencontre trop brève, Émilie Léger m’invite à communiquer avec l’artiste Nicolas Novac chez qui nous ouvrions une porte pour voir ce qui se cache derrière le vestibule de sa vie.

seperation

Autres suggestions

© 2020 Mozaïk / Design et code : Les Manifestes