TOURNE DE BORD – JUIN, EN 1981
juin
30
2021
TOURNE DE BORD – JUIN, EN 1981
mozaik
seperation

par Patrick Richard

Sûrement en raison de mon enfance qui porte en elle nos rêves et nos souvenirs les plus précieux, je reste accroché aux années 1980. Retournons donc dans le Courrier Express de 1981 pour voir ce que le mois de juin nous a réservé de bon.

Pour commencer, en page 4, les Festivités Vaudreuilloises s’annoncent excitantes avec un beau défilé de voitures dans les rues du village. En effet, si vous possédez une voiture moindrement excentrique, vous êtes les bienvenus, au diable l’odeur d’essence et le bruit des moteurs. Un concours est aussi offert pour connaître quelle sera la rue la plus dynamique de la place. Quarante ans plus tard, imaginez les gens appeler à la Ville pour demander de fermer la rue pour célébrer. Joli casse-tête en vue.

Un peu plus loin dans cette édition du 10 juin, on apprend avec émotion que le numéro 15 de Ronald Boudreau a été retiré. Au cas où plus personne ne s’en souvienne, il portait les couleurs du club de balle-molle Les Lions de Terrasse-Vaudreuil. Une équipe qui n’existe plus. Mais si jamais Les Lions de Terrasse-Vaudreuil ressuscitent, pas touche au numéro 15. On parle aussi de Charlotte et Hervé qui ont fait l’ouverture d’un spectacle à Pincourt. Vous ne connaissez pas Charlotte et Hervé? Ce serait trop long à expliquer, je vous invite plutôt à regarder la photo de la pochette du disque vinyle qui orne ce texte.

En page 6, on fait référence à la fête des Pères en invitant les gens à acheter une belle robe de chambre portée par un homme qui semble avoir une plante qui lui sort du bas du dos.
On apprend avec stupéfaction que la bibliothèque de Sainte-Anne-de-Bellevue poursuit ses activités. Pas de nouvelles, elle poursuit seulement ses activités comme à l’habitude. Eh ben coudonc!

Pour vos archives, notez que le poulet pressé est 1,49 $/lb et que la pépinière Cramer a été gagnante du 2e prix au Festival international des fleurs 1981.

Dans son bric-à-brac, Huguette pense qu’on peut se laver plus facilement les mains en y versant un peu d’huile d’olive, du savon en poudre et une cuillerée à café de sucre. Tsé, quand on peut faire ça simple, oubliez le savon.

En page 13, on présente les produits culinaires Iona, des couteaux électriques qui semblent peser une tonne, un malaxeur 3 vitesses, un robot culinaire, un mélangeur, bref, tous des cadeaux « parfaits pour les nouveaux mariés » (car on sait tous que c’est très agréable de recevoir des accessoires électriques de cuisine quand on s’unit à l’être aimé).

Au jardin Lebo, le fumier de ferme Charbonneau coûte 3,33 $. Pour quelle quantité? On ne sait pas, peut-être pour une cuillerée, un sceau ou un char. Plus loin, on publicise la vente de déménagement de la Bijouterie Décoste ou tout doit être vendu, gros spéciaux sur la marchandise, montres, bagues à diamants, briquets. Question : est-ce si compliqué que ça de déménager des bijoux où on en profite un peu pour offrir de faux rabais sur le dos du déménagement? Je vais enquêter.

Vers le milieu du journal, on nous présente un cahier spécial « Prestige » de 44 pages célébrant le premier anniversaire du Courrier Express. Dans ces 44 pages, il y a 44 pages de publicité, dont une qui dit que « Chez Virage Automobiles, on prend votre intérêt à cœur » avec un taux de 14,55 % pour 36 mois, et à la page suivante, Levi’s nous dit « Merci, j’aime mieux marcher ».  Sinon, quelques petits paragraphes sur cette première année, dont un qui remercie les lecteurs assidus et surtout les annonceurs, car pas d’annonces, pas de journal. On note également dans ce cahier la publicité du pub 2.20 qui annonce un classique jeudi « Wet-T-Shirt » avec Pierre Stéphane et une soirée rigolade avec les réservés qui ne regardent pas le photographe sur la photo.

On termine ce rapide aperçu par une publicité difficile à comprendre et qui se résume ainsi : « Pour seulement 2 $, procurez-vous un coupon (maximum de deux coupons par achat) échangeable au Stade olympique ou à un comptoir Ticketron, contre un billet de 4 $. Vous n’avez qu’à faire un plein de 45 litres pour profiter de cette offre spéciale. »

Si vous avez compris de quoi, prière de m’envoyer un fax.

seperation

Autres suggestions

© 2020 Mozaïk / Design et code : Les Manifestes