TOURNE DE BORD – C’EST COMME ÇA QUE ÇA SE PASSAIT EN JANVIER 1982
janv
24
2022
TOURNE DE BORD – C’EST COMME ÇA QUE ÇA SE PASSAIT EN JANVIER 1982
mozaik
seperation

par Patrick Richard

Pour bien connaître notre présent et anticiper ce que l’avenir nous réserve, rien ne vaut un détour par le passé, a déjà écrit l’écrivain brésilien, Jorge Arnado. Pour ce faire, on vous propose une incursion dans l’édition du mercredi 29 janvier 1982 du défunt Courrier Express de Vaudreuil-Soulanges. D’entrée de jeu, nous assistons stupéfaits à l’exercice de sauvetage périlleux qu’un homme a entrepris pour sortir un camion du pétrin, suspendu dans le vide à la suite d’un accident sur le pont de l’Île-aux-Tourtes. La photo en une nous révèle deux choses : que les accidents sur le pont ont commencé dès qu’il y a eu un pont et que les manœuvres de sauvetage ont évolué en 40 ans. Respect à l’homme, suspendu dans le vide, qui effectue le sauvetage et notons que le camion transportait de la bonne vieille essence diesel.

En page 2, on ne peut qu’apprécier la présentation du film La soupe aux choux avec Louis de Funès au Cinéma Dorion suivi du Massacre des morts-vivants (version française de Dont open the window). Un classique du cinéma comique français pour l’un, un « classique » du cinéma d’horreur des années 1970 pour l’autre.

Pour le propriétaire de petits chiens-chiens, sachez qu’à la Ville de Vaudreuil (dont l’ajout du nom Dorion surviendra dans 12 printemps), la licence pour votre petit pitou est disponible au coût de 15 $. Quarante ans plus tard, la Ville vend maintenant cette licence au coût de 15 $.

Outre qu’il y aura une vente de trottoir en plein hiver au centre d’achats Vaudreuil, on apprend aussi que Claude, qui travaille dans l’assurance, s’est cassé la gueule en glissant sur les fesses. Il est en convalescence dans son bureau.

Le 30 janvier à 20 h, nous sommes heureux d’être invités à la danse annuelle organisée par l’Association des pompiers volontaires des Cèdres. Tout le monde est invité. Mais vraiment tout le monde. Ça va nous faire du bien après cette longue période de confinement de pouvoir enfin manger un bon spaghat entre nous.

Nouvelle triste en ce matin de janvier : le gardien de nuit du Club de golf Sumerlea a été retrouvé mort gelé. Le pauvre Maurice Deslauriers n’a pas réussi à monter la pente avec sa voiture en raison des routes glacées, il aurait fait le trajet à pied et se serait effondré en chemin, victime d’une crise cardiaque. Paix à votre âme, Maurice.

Celui qui s’est fait voler sa Camaro blanche 1981 sur la rue Roche le 12 janvier dernier sera heureux d’apprendre que le voleur a été retrouvé. À Virden, au Manitoba. 2070 km.

En ces temps difficiles où on doit regarder des photos pour se rappeler à quoi ressemblent nos amis, Liliane Lafrance nous explique ce qu’est un bon ami. « C’est une personne avec qui on ose être soi-même. C’est celui avec qui on peut mettre son âme à nu. » Avez-vous déjà vu une âme nue? C’est quelque chose…
À tous ceux qui croyaient que la présence de l’UQAM à Vaudreuil-Dorion remontait aux années 2010, on apprend que l’université ouvre un point de service hebdomadaire à Vaudreuil. Sur la photo, on apprécie la présence de l’agente d’administration au bureau du doyen du 1er cycle, madame Louise Bastien, qui arbore la tuque à l’intérieur.

Sur la même page, dans la publicité du radiateur Kero-Sun (synonyme de confort en cas d’urgence), on voit une belle famille en dessin sourire autour d’un radiateur. Vraiment touchant.

Il est aussi question de la relance économique à Vaudreuil avec un investissement de 6 millions de beaux dollars provenant notamment de monsieur J.D. Carrier, un multimillionnaire de Toronto qui a choisi Vaudreuil « parce qu’il y a un certain potentiel à exploiter ». Il a suivi les conseils d’un ami qui lui a toujours recommandé d’acheter ses terrains près des réseaux routiers. Avec le recul, il s’agit là d’un bon investissement.

La présence du cirque dans la ville ne date pas d’hier avec les Ateliers d’arts clownesques offerts à l’école Cité-des-Jeunes par l’Atelier des clowns du Québec. Les cours débuteront le 30 janvier 1982. Parlant de la Cité, Daniel Lavoie, figure prometteuse de la relève, y sera en spectacle le 20 février.

Dans les petites annonces, Gilles Hamel, plombier, travaille peut-être un peu trop : 25 heures par jour, 8 jours par semaine.

Il y a un terrain de 9 103 pieds carrés disponible sur Cité-des-Jeunes. Appelez Gilles Paquette qui vous demande de faire une offre. Essayez-vous, on ne sait jamais.

Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges lance officiellement son nouveau jeu Astracharme, un jeu éducatif qui porte sur les assemblages traditionnels de charpenterie et de menuiserie. Pour emprunter le jeu, rien de plus compliqué. Le prêt est de cinq jours ouvrables minimum et 10 jours maximum par lieu de présentation. L’emprunteur est responsable de tout dommage porté à l’exposition d’une valeur de 1500$ (il semble que ce soit un gros jeu). Il n’y a aucuns frais de location. Le transport (comprenant le montage et le démontage) est assuré par le Musée. Le coût minimum du transport par lieu est de 10 $ et le coût maximum de 20 $. Vérifiez les disponibilités, car les écoles se l’arrachent. Appelez au Musée. Ou passez simplement à la bibliothèque pour emprunter Les Aventuriers du rail.

Parlons enfin du fameux concours Personnalité de l’année 1982, une personnalité par semaine, et dont l’heureux gagnant remportera un voyage pour deux à Miami. Qui, autour de vous, se dépense sans compter? Soumettez une candidature en remplissant le formulaire disponible au McDo de Dorion. On y revient dans notre prochaine chronique!

seperation

Autres suggestions

© 2020 Mozaïk / Design et code : Les Manifestes