La belle Catherine
oct.
29
2020
La belle Catherine
mozaik
seperation

Par Patrick Richard
Connaissez-vous la légende de Catherine? Catherine n’est pas celle qui a donné son nom à la rue, encore moins à une sainte, mais elle a quand même sa légende. Une légende liée à la Maison Trestler, au pouvoir patriarcal et, comme dans toute bonne légende qui se respecte, à un amour interdit. On imagine l’histoire d’une jeune fille dont la mère est disparue trop tôt, dont la belle-mère est apparue trop vite et dont le père autoritaire et bien ancré dans son époque allait déshériter sa fille au cœur chaviré. De son vivant, Catherine a vécu ses drames comme d’autres Catherine aujourd’hui et a rendu l’âme (à qui, on ne le sait pas) à un âge avancé sans avoir pu, dit-on, retourner à la maison de son enfance devenue au fil des ans la belle et unique Maison Trestler. Une légende naît quand une histoire meurt, dit-on dans les livres épais.

À l’approche de la fête de l’Halloween, la Ville de Vaudreuil-Dorion a concocté un jeu qui invite les jeunes et leurs parents à passer du temps pour oublier que ce temps est anormalement différent du temps d’avant. Ça commence par le visionnement d’une courte vidéo expliquant la légende de Catherine et ça se poursuit dans l’un des huit parcs de la ville pour la recherche d’énigmes ou encore chez soi si le dehors vous attire moins depuis la chasse aux virus.

Tout ce que vous avez à faire est de vous rendre dans le parc au coin de chez vous (en vous assurant que l’activité y est présentée, ce que vous saurez s’il y a une grosse pancarte devant le parc) ou encore de visiter le site Web de la Ville dans la section Halloween pour imprimer la liste des éléments à trouver. C’est simple comme bonsoir et ça épicera un brin votre 31. Bonnes découvertes et faites attention à la belle Catherine…

seperation

Autres suggestions

© 2020 Mozaïk / Design et code : Les Manifestes