Faire le plein de beauté
avr.
01
2020
Faire le plein de beauté
mozaik
seperation

Les temps sont difficiles. Un petit machin invisible a décidé de semer la terreur en se démultipliant aux quatre coins de la planète et en s’attaquant à nous. Et tout l’argent du monde, tous les cerveaux de la Terre, toute la connaissance de l’Homme ne suffisent pas, à l’instant où j’écris ces lignes, à contrer l’ennemi.

Mais, sur les conseils des scientifiques et des experts, des moyens sont pris par les gouvernements, les municipalités et l’ensemble de la population pour venir à bout de ce salopard à tête couronnée qui se prend pour le roi du monde et dont on attend la décapitation.

Afin de ne pas sombrer dans la dépression, je vous suggère un remède, qui, sans tout résoudre, pourra vous faire oublier ces jours de bouleversements, et j’ai nommé : la beauté.

« Et si la beauté rendait heureux. » C’est à partir de cette prémisse que Pierre Thibault l’architecte et François Cardinal le journaliste ont écrit un livre qui défend l’idée que l’humain qui évolue au sein d’une architecture lumineuse, intégrée à la nature et où l’espace se décloisonne, est un humain meilleur et plus heureux. Sous la forme d’un dialogue entre les deux hommes, en prenant quatre exemples d’ici et un à l’international, ils font la démonstration que cette affirmation non seulement tient la route, mais qu’elle devrait être un élément incontournable pour définir l’avenir.

Si j’avais pu participer à cette conversation, je leur aurais dit que, bien sûr, la beauté rendait heureux : la beauté de l’architecture, mais aussi la beauté de l’amour, la beauté de l’amitié, la beauté de la nature, la beauté des rendez-vous qui nous transforment, la beauté du dépassement de soi, la beauté des hommes et des femmes qui nous inspirent, la beauté de l’imagination et du rêve. Et toute cette beauté du monde qui nous émeut tant peut être contenue dans un ouvrage littéraire, un film, un disque et, de façon plus large, dans toutes les collections de la bibliothèque.

Je termine en vous faisant deux suggestions, qui je l’espère vous en convaincront.

Le film italien « La grande beauté » de Paolo Sorrentino et le livre « Flora : un fascinant voyage au cœur du monde végétal ».

L’usager.

 

 

 

 

seperation

Autres suggestions

©2019 Mozaïk / Design et code: Les Manifestes