Extraits IV – SUITE INTERROMPUE – FORMES BRÈVES
août
31
2021
Extraits IV – SUITE INTERROMPUE – FORMES BRÈVES
mozaik
seperation

Quel train ai-je manqué ?

Je sais que quelque chose m’attend de l’autre côté des mers. Mais quoi ?

Certaines considérations sur ce qui fonde la désespérance et oriente nos tentatives de survivre à notre humanité dépassent quelquefois l’entendement. Parmi les œuvres de pensée qui mènent bien en-deçà du sens commun : De l’inconvénient d’être né. (Emil Cioran)

L’écolière en moi se sentait injustement chevillée au banc d’école et ne comprenait pas pourquoi on n’avait pas le droit d’y échapper.

Perdu corps et âme au fond d’un regard sans expression, Paul se berçait à cœur de jour tandis que Fabrice se mordait le bras jusqu’au sang ou dessinait en boucle des engrenages de pédaliers avec une précision d’horloger. Brahim quant à lui cherchait inlassablement des bébés dans les oreilles du personnel soignant. Je me souviens moins nettement des autres enfants qui m’ont ouvert cette année-là les portes de leurs mondes sans issue.

Naître n’entraine pas ipso facto la capacité de voir le jour, ni même celle de venir au monde.

Il suffit parfois d’un coup d’épée dans des jours heureux pour en briser la coquille… vide.

Havre sans murs que rien n’enclot, le temple de lumière.

… à suivre

seperation

Autres suggestions

© 2020 Mozaïk / Design et code : Les Manifestes