ORIGINES | ROBERT PAYANT RACONTE L’HISTOIRE DU CERCLE DE CONTEURS DU HAUT-SAINT-LAURENT
avr.
12
2022
ORIGINES | ROBERT PAYANT RACONTE L’HISTOIRE DU CERCLE DE CONTEURS DU HAUT-SAINT-LAURENT
mozaik
seperation

Origines plonge dans l’histoire d’un organisme culturel de la région pour le faire découvrir au public et mettre en lumière sa mission.

Par Mélissa Gagné

Amener le conte à Vaudreuil-Dorion et permettre l’accès à la parole, c’est le mandat que s’est donné Robert Payant au début des années 2000. Impliqué dans le Cercle des conteurs de Montréal depuis 1998, faisant la route Vaudreuil-Dorion-Montréal pour s’adonner à sa passion pendant plusieurs années, il en vient à se dire : « Pourquoi on s’en crée par un cercle ici? »

Ça semble être une question bien simple, mais pour Robert, c’était tout à fait logique de commencer un projet de ce genre. C’est ainsi qu’en 2004, le Cercle de conteurs du Haut-Saint-Laurent a vu le jour comme organisme à but non lucratif à Vaudreuil-Dorion. Son objectif : développer le patrimoine immatériel au moyen du conte.

Le conte a toujours fait partie de la vie de Robert Payant : « Mon père était conteur, mon grand-père était conteur, pour moi c’était pas difficile de continuer la lignée des conteurs parce que c’était comme ça chez nous. »

Ainsi, quand il s’installe à Vaudreuil pour travailler comme enseignant de sciences à la nouvelle école secondaire Vaudreuil (maintenant la Cité-des-Jeunes), il décide de mettre sur pied des activités parascolaires afin d’initier les jeunes à l’art du conte, du chant et de la danse traditionnelle. Il organise des soirées de conte avec les élèves à l’école, à la bibliothèque et en partenariat avec le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. Trois fois par été, de 1998 à 2001, avaient lieu des soirées de conte ouvertes au public avec des conteurs invités de renom.
S’en est suivi, à partir de 2003 et pour plusieurs années, une contribution à l’organisation de plusieurs soirées de conte à Vaudreuil-Dorion et dans toute la vallée du Haut-Saint-Laurent, dans le cadre du Festival international du conte du Québec.

La création du Cercle des conteurs dans la région était donc une étape importante dans son parcours, à travers cet univers d’histoires, de famille, de mots et de souvenirs. Le Cercle a connu de très belles années avec environ 150 adeptes, puis une programmation régulière et variée.

Depuis sa création, la mission du Cercle est restée la même, mais les membres du conseil d’administration qui se sont succédé ont amené de nouvelles façons de mettre en place les objectifs de l’organisme. La réalité du virtuel qui s’est installée avec la pandémie en est un bon exemple. Robert participe maintenant à des soirées de conte en ligne toutes les semaines avec des gens de partout dans le monde. Ce médium permet de donner accès à la parole d’une autre façon, de donner l’occasion à de nouvelles personnes de s’exprimer et de poursuivre les traditions.

C’est d’ailleurs ce qui est le plus important pour le Cercle des conteurs, soit de « transmettre l’idée d’être capable de raconter des histoires ou encore de mettre des mots l’un à la suite de l’autre pour composer une phrase », tout simplement. Avec cette intention, le Cercle permet à tous ceux qui sont intéressés par l’humain, les souvenirs et l’histoire, de pouvoir exprimer quelque chose qui vient de l’intérieur d’eux-mêmes. Donner accès à la parole, donner l’occasion de faire de belles rencontres et d’apprendre à se connaître individuellement et en collectivités, c’est le cœur de la mission de Robert et de son organisme.

Il vous donne justement rendez-vous le 15 avril prochain à 19 h 30 dans le salon de la Maison Félix-Leclerc pour rencontrer des conteurs passionnés et, qui sait, peut-être vous lancer et raconter votre histoire!

seperation

Autres suggestions

© 2020 Mozaïk / Design et code : Les Manifestes