Les objets du Musée - Prendre son bain à Kamouraska
mars
01
2020
Les objets du Musée - Prendre son bain à Kamouraska
mozaik
seperation

Dans le cadre de l’exposition Du grenier au salon présentée au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges où sont présentés une panoplie d’objets divers, nous poursuivons notre visite des trésors en nous arrêtant cette fois-ci à la baignoire bottine en forme de sabot faite de fer-blanc et de plomb, construite dans la 1re moitié du 19e siècle.

Cette baignoire frappe par son originalité. On dirait un immense sabot en fer dans lequel on s’imagine mal nos ancêtres prendre leur bain. Selon les informations compilées par Michel Morissette, responsable des expositions historiques et ethnologiques au Musée, elle provient d’une grange située à Dorion, et constitue un bel exemple des pièces qui furent collectionnées dans les premiers temps de l’institution. La baignoire provient d’un don de M. Hermile Lalonde et de Mme Noëlla Lalonde. Pour la petite histoire, Hermile Lalonde était celui qu’il fallait appeler (au numéro 3735?!) en juin 1958 pour assister à la messe sacerdotale de l’abbé J.-E. Laberge (voir Journal La Presqu’île du jeudi 8 mai 1958). Vous pourrez dire que c’est ici que vous l’avez appris. Toujours est-il que ce sabot-baignoire, constitué de 23 morceaux de fer soudés et agrafés, représente un pur produit issu des ferblanteries du Québec

Si on se penche un peu vers l’avant, on pourra apercevoir un bec verseur qui, comme son nom l’indique si bien, sert à la vider, et un entonnoir posé au sommet permet de recevoir l’eau chaude. Oui, à l’époque, les gens se lavaient avec de l’eau chaude. Tout n’a pas commencé à exister en 1982… Sa forme particulière permettait à celui et celle qui s’y plongeaient de submerger le corps au complet, et ce, en utilisant un minimum d’eau. Un drap de coton était déposé à l’intérieur pour éviter les blessures causées par le contact de la peau avec la tôle, ce qui fut pensé après une suite d’essais et erreurs. Enfin, pour les amoureux de cinéma, sachez que cette baignoire a connu son heure de gloire à l’occasion du film Kamouraska tourné par Claude Jutra (1930-1986) au début des années 1970. L’acteur français Philippe Léotard (1940-2001) personnifiant le seigneur de Kamouraska, Antoine Tassy, s’y est baigné.

Tout cela, et bien plus encore, vous pourrez le lire, le voir et l’interpréter en vous rendant au Musée, qui présente là un objet de curiosité parmi une centaine d’autres. Jusqu’au 2 août 2020.

Patrick Richard

seperation

Autres suggestions

©2019 Mozaïk / Design et code: Les Manifestes