Les objets du Musée - Assoyez-vous, je vous en prie!
févr
01
2020
Les objets du Musée - Assoyez-vous, je vous en prie!
mozaik
seperation

Dans le cadre de l’exposition Du grenier au salon présentée au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges où sont présentés une panoplie d’objets divers, nous poursuivons notre visite des trésors en nous arrêtant cette fois-ci à un fauteuil sur lequel s’est assoupi un nombre impressionnant de paires de fesses, dont celles de Michel Chartier de Lotbinière.

Depuis que le fauteuil existe, certains de ces fauteuils sont devenus des pièces historiques de grande importance. Nous n’avons qu’à penser à Jésus qui a partagé son dernier repas dans un gros fauteuil de type Louis XIV, ou encore à celui de Vercingétorix qui a ordonné la dernière phase de la guerre des Gaules dans un lazy-boy de type romain. Ces événements sont exceptionnels quand on sait que le fauteuil a été inventé au début du XVIIIe siècle. À cette même époque où naît l’objet qui est devenu le symbole de nos sociétés sédentaires, un homme, Michel Chartier de Lotbinière, s’organise pour que son nom soit encore prononcé près de trois siècles après son passage sur Terre. Monsieur de Lotbinière traîne une histoire fort instructive pour qui s’intéresse moindrement aux origines de notre région.

Si on s’arrête à la partie de son histoire qui pique notre curiosité, Michel Chartier de Lotbinière revient en Amérique après la conquête et achète plusieurs seigneuries de familles nobles qui quittent définitivement la Nouvelle-France, dont les seigneuries de Vaudreuil, Rigaud et Saint-François-de-la-Nouvelle-Beauce. Il possède déjà la seigneurie de Lotbinière depuis 1749, héritée de son père. De 1764 à 1770, il s’efforce de mettre en valeur ses terres, principalement la seigneurie de Vaudreuil en y construisant son manoir et un moulin à eau sur la pointe Quinchien (parc Sabourin – près de l’entrée du pont Taschereau).

Quant au fauteuil qui nous attire notre regard et qui se trouve actuellement en exposition au Musée, le couvrement d’origine a été remplacé dans les années 1970 par Mme Jannet C. Ayer, épouse d’Henry de Lotbinière Harwood, descendant direct de Michel Chartier de Lotbinière. Le recouvrement reproduit les armoiries de la famille seigneuriale Chartier de Lotbinière et les lettres ML représentent Marquis de Lotbinière. À l’origine, les armoiries qui ont inspiré Jannet C. Ayer ont été réalisées en 1787 et incluses dans la lettre d’anoblissement de Michel Chartier de Lotbinière, marquis de Lotbinière. Le fauteuil a probablement été utilisé dans le manoir de la famille Chartier de Lotbinière de la pointe Quinchien.

Tout cela, et bien plus encore, vous pourrez le lire, le voir et l’interpréter en vous rendant au Musée, qui présente là un objet de curiosité parmi une centaine d’autres. Jusqu’au 2 août 2020.

Patrick Richard

seperation

Autres suggestions

©2019 Mozaïk / Design et code: Les Manifestes