Actualité 8, Fête du Canada 0
juil
02
2020
Actualité 8, Fête du Canada 0
mozaik
seperation

Par Patrick Richard

Pas facile de retrouver la trace de la fête du Canada dans le Courrier Express de 1980, jeune journal distribué à 20 000 copies dans Vaudreuil-Soulanges (jeune étant un mot bien choisi, car le 2 juillet 1980, nous en étions à la 4e parution). Dans cette édition, nous avons beau chercher, on ne trouve pas grand-chose sur la fête nationale. N’oublions pas que l’échec du premier référendum est frais dans les mémoires, peut-être que cela a refroidi les organisateurs, mais de là à ne faire aucune mention de char allégorique dans les rues de Saint-Télesphore, il y a des limites. Allons-y voir de plus près.

En une, on affiche la photo d’une réfugiée sud-asiatique, la main gauche posée sur des livres et qui semble dire au photographe du journal au moment où il pèse sur son piton : « Tu veux vraiment que je me mette ma main là ? » Plus bas, on annonce que 120 coureurs ont traversé Vaudreuil dans le cadre des Festivités vaudreuilloises, très populaires à l’époque, dont Gerry Carrignan, qui a négocié le parcours de 10 km en 34 minutes en courant avec des shorts en jeans munis d’une ceinture.

Actualité 1, Fête du Canada 0

Un peu plus loin, on cherche le Canada dans la chronique Surveillez-vous, on parle de vous! On trouve plutôt une nouvelle à l’effet que Jean-Guy « Mousse » Malette, représentant chez St-Germain automobile, a été absent d’une réunion du club Kiwanis, que Dick Ledoux a joué 81 au golf Prémont et que l’inspecteur des réservoirs septiques de Pointe-Fortune peut facilement surveiller le réservoir septique de son voisin.

Actualité 2, Fête du Canada 0

Une nouvelle qui nous approche peut-être de notre but, soit celle sur la réouverture du Canal de Soulanges dont le comité attend toujours une étude, une autre, celle de Socade cette fois-ci. On parle même d’un échéancier à la fin de l’article. C’est parfois drôle de se tourner de bord 40 ans dans le passé et constater que le monde n’a pas changé tant que ça. Tout juste à côté de cette nouvelle, en page 5, on écrit également que les commissaires optent pour le changement en élisant à la tête de la CSRVS, M. Pierre H. Cadieux. On se demande ce que veut dire l’acronyme CSRVS, la journaliste Denise Leduc n’ayant pas cru bon de le préciser dans son article en se disant peut-être que la Commission scolaire régionale de Vaudreuil-Soulanges allait être éternelle. Non, Denise, rien ne dure et ne perdure.

Actualité 3, Fête du Canada 0

Un citoyen, Claude Cardin, commente ensuite l’arrivée des cours d’éducation sexuelle dans les écoles primaires et secondaires du Québec à compter de 1982 en écrivant être en faveur de tels cours. J’ai parfois l’impression qu’on rejoue sans cesse le même vieux disque vinyle qui saute aux mêmes endroits. Parlant de vinyle qui saute, on approche encore un peu plus de notre sujet en page 9 avec l’article d’Yves Beaucage à l’effet que l’organisation libérale provinciale, forte de la victoire du non au référendum de mai sur la souveraineté (64 % de non dans notre région), cherche un nouveau candidat pour le comté de Vaudreuil-Soulanges. Parmi les 5 ou 6 candidats nommés, on ne fait aucune référence à Daniel Johnson fils, qui sera pourtant l’heureux élu, et ce, jusqu’en 1998. Par trop loin non plus, on constate que le prix des raisins n’a pas trop fluctué au cours des décennies, affichant le prix de 1,28 $ la livre.

Actualité 4, Fête du Canada 0

Les remboursements des dépenses électorales fédérales font l’objet d’un article passionnant et enlevant en page 17 où on apprend qu’il existe un parti qui s’appelle l’Union populaire et un autre, parti Libertaire. À noter que le candidat du parti Conservateur n’a pas remis dans les délais prévus ses dépenses d’élection et que ce candidat s’appelle Thomas Thé. Namaste, Thomas Thé.

Actualité 5, Fête du Canada 0

Les festivités vaudreuilloises occupent une bonne place des pages suivantes avec photos, articles et joie de vivre en nous rappelant que Jean-Marc Ducharme en était le coordonnateur.
Festivités, joie de vivre, pas de fête du Canada.

Actualité 6, Fête du Canada 0

À la page 20, on pense arriver à la fête du Canada, on atterrit plutôt aux pieds des festivités entourant le 125e anniversaire du conseil du comté de Soulanges :  parade, parties de baseball et danse populaire font réjouir les convives. Nulle mention d’un drapeau canadien.

Actualité 7, Fête du Canada 0

Et enfin, en page 22, on arrive sur notre fête nationale : « Un succès! Tout le monde est important! », titre-t-on. Citons : « La fête nationale a été soulignée dignement dans tout Vaudreuil-Soulanges. En effet, aux quatre coins du comté, des activités étaient organisées pour le bénéfice des Québécois en congé dont l’âme était à la fête ». Une âme en fête? Des Québécois en congé? Pas de Canadiens? Des photos de char allégorique avec des drapeaux du Québec, une foule souriante tenant le fleurdelisé, le Saint-Jean-Baptiste et son mouton d’antan, nous ne sommes pas dans la bonne fête nationale! On me dira d’aller voir dans l’édition suivante du journal pour laisser le temps aux journalistes de couvrir l’actualité, mais j’ai eu bon fouiller une, deux, trois fois, rien trouvé.

Score final : Actualité 8, Fête du Canada 0

Je poursuis mon investigation et vous reviens avant la fête du Travail.

seperation

Autres suggestions

©2019 Mozaïk / Design et code: Les Manifestes